Mot de BB

Je dessine toujours et encore, et plus particulièrement des visages, des approches de visages, des « visages périphériques ».
Trait après trait, ligne après ligne, la trame s’épaissit, se constitue, par un long processus obsessionnel et répétitif. A force de patience, émergent des affleurements, une profondeur remonte à la surface : le visage apparaît. Tout est là, presque dissimulé.
C’est fini.
Alors je retourne à mes fantômes : je re-dessine.

Septembre 2012
Bernard Briantais

 

TOWTAM